Les citations

(À propos d'Yvain)
Il dit tellement rien qu'on dinerait avec un tabouret ce serait pareil.
Léodagan Dîner dansant, Livre I
Au même titre que le bar est fermé, sauf si c'est un poisson, tout travail mérite salaire !
Urgan Le Professionnel, Livre III
(À Goustan le Cruel, parlant d'Arthur)Tenez ! c'est le mot que je cherchais… il gouverne comme une femme !
Léodagan Goustan le Cruel, Livre I
Mais colonel à titre aromatique. Je vous l'ai déjà dit, c'est pour le féliciter.
C’est facile. On peut jouer soit avec des haricots, soit avec des lentilles. Le premier qui annonce la mise, il dit mettons : “lance de seize” ou “lance de trente-deux” ou une quadruplée comme on appelle, c’est une “lance de soixante-quatre”. Parce qu’on annonce toujours de seize en seize, sauf pour les demi-coups. Là, celui qui est à sa gauche, soit il monte au moins de quatre, soit il passe il dit : “passe-grelot”, soit il parie qu’il va monter de six ou de sept et il peut tenter une grelottine. À ce compte-là, il joue pas, il attend le tour d’après, et si le total des mises des deux autres suffit pas à combler l’écart, il gagne sa grelottine et on recommence le tour avec des mises de dix-sept en dix-sept. (…) Donc mettons le suivant, il annonce une quadruplée, donc là elle vaut soixante-huit, il peut contrer ou il se lève et il tape sur ses haricots en criant “grelotte, ça picote !” et il tente la relance jusqu’au tour d’après.
Perceval de Galles Perceval relance de quinze, Livre I

Voir toutes les citations