Les citations de Perceval de Galles

Perceval de Galles

Citations par saison

Par contre pas un mot là, sinon la porte. Bon là y en a pas, mais ce n'est pas la première fois qu'on fabrique une porte à la dernière minute pour virer un petit trou de balle qui fait son malin.
Progressif... N'oubliez pas, dans la casse, le plus important, c'est les suites d'épaisseurs ... Bûche de 10, Bûche de 16; Bûche de 32, Bûbûche, Bibuchette, et re-Bûche de 6 !!!
On a une autorité naturelle, il faut en profiter... J'suis sûr que même à poil on ferait toujours chef !
Perceval de Galles Le Royaume Sans Tête, Livre V
(En parlant de Dame Mevanwi) Ouais ouais ben j'suis pas trop. Sauf que quand on fait des choix il faut les tenir un minimum. Et ça change de chambre et ça change de mari... (Dame Mevanwi : Mais mêlez vous de vos fesses !) Ouais ouais ouais ! Il faudrait peut-être commencer par se comporter en adulte !
Votre femme, si j'avais pas la flemme de descendre de là, elle aurait pris mon pied dans son cul depuis un moment. Parce y'a un truc qu'on oublie quand on parle de retirer Excalibur : c'est le respect au Roi Arthur! Et le respect au Roi Arthur je remarque que Madame en avait un peu plus quand elle était dans son PLUMARD !!
Perceval de Galles Les Dauphins, Livre V
Non mais Sire, faut pas prendre ce qu'on dit au sérieux, vous savez bien qu'on est des cons, nous.
Perceval de Galles Le Retour du Roi, Livre V
Allez, y'a plein de bruit, là ! Si ça se trouve c'est bourré d'oiseaux venimeux. Y'en a des rouges, des jaunes, des re-rouges et des pourpres ! Y bouffent que des noisettes et des escalopes de veau. Et quand ils vous donnent un coup de bec vous voyez une grande lumière et ça vous donne la diarrhée !
(à Arthur) Ouais en même temps ça vous a prouvé qu'on avait pas froid au ventre ! (Arthur : aux yeux!) Comment ? (Arthur : Aux yeux, pas froid au ventre.) (Karadoc : Froid aux yeux ? Comment c'est possible ça ?) Ben si, à la limite avec du vent… mais bon si on a froid aux yeux on les ferme !
Nan mais je l'ai déjà impressionné, moi ! Je lui ai expliqué une nouvelle technique de combat : on se bat à moitié à mains nues, et à moitié avec du calcium. J'peux vous dire il faisait moins le malin !
(à Arthur qui vient de lui raconter longuement un rêve) C'est vraiment chouette comme rêve... Moi l'autre nuit j'ai rêvé que Karadoc avait des pinces... Arthur : (confus) C'est-à-dire? Comme un crabe... Arthur : Ah? Et qu'est-ce qu'il faisait avec ses pinces? Il me pinçait le ménisque. Arthur :(interloqué) Le ménisque? Comparés aux vôtres, ils sont pourris mes rêves, ou pas?
La patience est un plat qui se mange sans sauce.

Utilisation des données

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Utilisez les boutons pour donner votre accord ou refuser.