Les citations de Publius Servius Capito

Publius Servius Capito

Citations par saison

Publius Servius Capito est un sénateur romain et bras droit de Lucius Sillius Sallustius.
Il apparaît pour la première fois dans le Livre IV lors de la jeune d’Arthur à Rome.
Impulsif et menaçant, il est souvent utilisé par Sallustius pour mettre la pression sur d’autres sénateurs ou effectuer des tâches secondaires.
(Un sénateur : - J'vais vous dire : le jour où j'ai accepté d'être sénateur, j'aurais mieux fait de m'péter une jambe.) Ça peut encore s'arranger.
Ça s'enferme les registres ! (Glaucia : Ah bon ? ) Ouais ! Et les trous du cul qui font pas leur boulot, ça s'enferme aussi !
(Glaucia : - Ave Publius Servius Capito, t'avais demandé un rendez-vous ? ) Non. J'ai pas envoyé de fleurs non plus.
(S'adressant à Merlin) Vous préférez monter dans la barque, maintenant, de plein gré, ou dans vingt secondes avec un coup de pompe dans l'oignon ?
Tu salues plus les généraux ? C'est pourtant largement au-dessus de ton grade merdique.
Alors, sans vouloir te commander, aurais-tu l'obligeance de bien vouloir te magner le cul.
Sans rire, vous foutez quoi là-dedans, là ? Pourtant, vous croulez pas sous les visites diplomatiques, il me semble ? Une fois tous les dix ans, vous pouvez donner un coup de balai, non ?
J'ai à peu près compris le principe du double jeu, mais je ne saurais dire pourquoi, j'ai l'impression que tu nous l'as mis dans l'os ? Et je pense que si tu refous les pieds à Rome, ne le prends pas mal hein... je te ferai éliminer.

Utilisation des données

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Utilisez les boutons pour donner votre accord ou refuser.