Les citations

Livre V

Le top de la saison

Vous êtes attendus aux archives. Vous, vous, vous je croyais que vous étiez mort, et vous ... me souviens plus ! Voilà ! Zut !
Le maître d’armes Le royaume sans tête, Livre V
Mais je pensais que vous auriez trouvé une petite clairière… avec un ruisseau. Les tocards prennent toujours leur retraite près d’un ruisseau, à cause de la soif. Pourtant une retraite, c’est une retraite de tout, ne croyez-vous pas ? Moi, quand j’ai plus rien à faire ici, je me retire… Plus une goutte d’eau. Plus un rayon de soleil. Je me dessèche, de la tête aux pieds, en un petit cadavre sous un tas de feuilles… Les saisons me survolent sans me soupçonner… Et puis, un jour, la corneille raconte qu’elle a entendu au loin quelqu’un qui recommence à pleurer. Guenièvre ! Guenièvre ! Alors là, j’ouvre un œil, je rampe, mangeant la neige, léchant l’eau croupie… et mes ennemis tressaillent, car à me voir boire, ils comprennent que je suis de retour. (Pause) Vous m'faites pas rentrer ? (Ricanement) Magnifique.
Méléagant Le Dernier Recours, Livre V
LANCELOT : Je suis sûr que l'on raconte partout que je suis fou... MÉLÉAGANT : Ou mort, ça dépend des villages... LANCELOT :Et à ceux qui me croient fou, qu'est-ce que vous leur dites ? MÉLÉAGANT : Que vous êtes mort!
Méléagant Corvus Corone, Livre V
LA DAME DU LAC : Vous voulez vraiment pas me dire qui vous êtes? MÉLÉAGANT : Non, mon nom ne vous dira rien... Mais chez vous on m'appelle... La réponse [...] La réponse à votre pathétique désastre!
Méléagant Aux yeux de tous III, Livre V
LANCELOT : La dame du lac ??!! MÉLÉAGANT : (Ironique et frappant dans les mains) Héhéhé! On va passer... Une bonne soirée! MAGNIFIQUE!
Méléagant Aux yeux de tous III , Livre V
Cette épée grotesque est le plus pitoyable tour de passe-passe que les dieux aient jamais bricolé pour arriver à leurs fins.
Méléagant Hurlements, Livre V
LANCELOT : Si vous tenez tant à la mort d'Arthur, vous n'avez qu'à vous en occuper vous-même. MÉLÉAGANT : Je n'ai aucun intérêt à la mort des gens. LANCELOT : Mais alors, à quoi ? Bon sang, à quoi ? MÉLÉAGANT : A leur sabordage.
Mais c'est de ma faute, à moi, si vous semez des pères adoptifs dans tout le pays ?
Méléagant Le Garçon Qui Criait Au Loup, Livre V
Vous pouvez rentrer à Kaamelott. Vous regarderez les gens. Vous regarderez les choses. Rien ne sera plus triste que vous.
Méléagant Le Garçon Qui Criait Au Loup, Livre V
Tout cela n'est rien. Absolument rien ! Il y a peu de temps quelque chose a fait « Boum ». Voila, nous sommes sur une toute petite miette expulsée par ce boum, qui dérive et tournicote sur elle-même, en attendant sa fin, proche ! Sur cette miette de tous petits organismes gesticulent ; ça nait, ça vit, et ça meurt! Tout cela n'a aucune conséquence.
Méléagant Le dernier jour, Livre V
Arthur, je suis désolé je peux plus rien faire. Et vous lui rappellerez que si il est roi, c'est aussi grâce a bibi, et que Excalibur, c'est moi qui l'ai emmené la chercher la première fois quand il avait même pas quatre ans. Oui môssieur Blaise ! Je lui ai torché le cul à Arthur, je lui ai trouvé un père adoptif ! Tout ça pour qu'il me remplace par l'autre guignol d'Elias de Kelliwic'h.
Merlin La démission, Livre V
Ça fait des années que je me démène à apprendre des machins d'enchanteur ! Des grimoires plein les étages. J'en ai marre ! Je suis druide ! DRUI-DE ! Les trucs de flambeur pour amuser la galerie ça ne m'in-te-re-sse pas. Alors salut tout le monde je déserte. [Mevanwi: Merlin faites pas l'imbécile. Père Blaise: Et euh où est-ce que vous allez aller?] Mais dehors ! A ma place ! Parce que oui quand on a deux ronds de bon sens on demande pas à un druide de travailler dans un endroit clos, bande de crétins ! La quasi-totalité de mes pouvoirs est annulée quand j'ai un toit au dessus de la tête. Alors Merlin, il retourne à la belle étoile et si on vous demande ce qu'il a dit en partant, vous répondrez "merde".
Un arbre ça pousse, c'est là où vous pourrez faire la différence : le camouflage il pousse pas !
Merlin Unagi V, Livre V
Môssieur Sire, en chair et en personne ! […] (À Guethenoc) J'étais v'nu pour vous emmerder, mais là ça m'coupe le sifflet !
Roparzh La nourrice, Livre V
(Complètement ivre) Quand j'étais jeune, je pouvais faire rentrer un pigeon directement dans la bouteille sans la casser... C'est pas compliqué, vous prenez un pigeon, vous y faites sécher jusqu'à qu'ce soit presque friable. Après vous y mettez sur les... sur la branche de prunier, autour de la fleur... Comme ça la poire elle pousse directement à l'intérieur du pigeon séché, et avec le liquide... ça gon... ça gonfle heu... et ça fait r'prende une... heu... ça fait r'prende une forme de pigeon. (Il s'écroule.)
Roparzh La nourrice, Livre V
(Complètement ivre) I faut faire tenir un balai en équilibre sur le pif pour s'faire servir ici, ou quoi qu'ce soiye ?
Roparzh La nourrice, Livre V
Vous vous étonnerez pas si vous ressentez une vive douleur sur le sommet du crâne. C’est sûrement que vous aurez pris le plat à gigot dans la tronche !
Dame Séli Corvus corone, Livre V
Je vous préviens, la matinée a eu sa bonne dose de pignoufs, je suis plus que crevée... Alors je préconise un déjeuner dans le calme.
Dame Séli Les Fruits d’hiver, Livre V
(À Ygerne et Cryda) C'est des tartes dans le museau qu'elles cherchent, les sœurs Tape-Dur ?
Dame Séli L'épée des rois, Livre V
(À Ygerne et Cryda) C'est qu'elles nous accuseraient de conspiration, les siamoises !
Dame Séli Hurlements, Livre V

Utilisation des données

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Utilisez les boutons pour donner votre accord ou refuser.