Les citations de Arthur Pendragon

Arthur Pendragon

Citations par saison

Vous, vous devriez arrêter de sourire. J'vous promets; ça devient vraiment malsain.
Arthur Pendragon Le Portrait, Livre II
Quand vous voyez des gadins de 15 pieds de haut, plantés en rond, figurez-vous qu'ils ont pas poussé dans la nuit.
Arthur Pendragon Silbury Hill, Livre II
Vil félon, où as-tu dissimulé le Graal Sacré ? Dans ton cul ! Tu paieras pour cet affront !
Arthur Pendragon Le Monde d'Arthur, Livre II
Non mais regardez. Maintenant que j'ai enlevé le mie de mon pain, aaah ouh, Arthur ! Le Graal tu t'en iras quérir. Mam mam mam mam, mam.
Arthur Pendragon Le Monde d'Arthur, Livre II
Attention, l'ogre des collines !
Arthur Pendragon Le Monde d'Arthur, Livre II
Sire, nous voici a l’entrée de la grotte... Pied à terre mon fidèle Lancelot, le Graal est à portée de main ! Attention sire derrière vous ! Le chevalier noir ! Euheuh hrrr... inhin Arthur ta dernière heure a sonné... Vil félon, ou as tu dissimulé le Graal sacré ? Dans ton cul ! Tu paieras pour cet affront ! Tfftftfftfff brrrr... BRRR ! Aaahh... Victoire sire ! Le Graal enfin ! Il est vachement gros ! Attention il est pas du tout comme j’imaginais ! Sire écoutez, les villageois, ils vous acclament comme des villageois ! Vive Arthur, vive le roi de Bretagne, vive Arthur ! Hourraaa ! Hourraaa ! Au secours, au secours, appelez Merlin ! Merlin arrive, oaaaahhh, apparition inexpliquée, boule de feu boule de feu brrf brrf pffifff. Attention l’ogre des collines : bbhhheeuh, disparaissez de mes terres, périssez êtres inférieurs ! Catapuuultttttess catapuuultees catapuuullttes tirrrreeeezzz ! Pfrioou pfriouuu pfrioou pfriouuu pfrioou pfriouuu… (La servante arrive) C'est bon vous pouvez débarrasser...
Arthur Pendragon Le monde d'Arthur, Livre II
Fleur, unique, belle, vite ! J'ai besoin d'exprimer mon transport. (Guethenoc répond : Pour le transport, vaut mieux la brouette !)
Arthur Pendragon Arthur in love, Livre II
Mais je vous emmerde, mon petit pote ! Vous commandez ce que je vous dis de commander et vous la fermez bien comme il faut !
Arthur Pendragon Les Classes de Bohort, Livre II
Le plus intéressant, c'est, comment vous arrivez à faire un truc aussi immonde avec des ingrédients normaux ? [...] Mais c'est incroyable, j'ai l'impression de bouffer de la terre avec de la bouse et du gravier, ça sent le poulailler, mais c'est du céleri et des oignons, c'est prodigieux.
Arthur Pendragon La Fête du Printemps, Livre II
Ah, le printemps ! La nature se réveille, les oiseaux reviennent, on crame des mecs.
Arthur Pendragon La Fête du Printemps, Livre II
Une heure avant, je me dis toujours : « Tiens, je vais déjeuner avec Perceval, ça me fait plaisir ». [...] Ça vous la coupe, ça, hein ? Bon, après, une fois que j'ai bouffé avec vous, je regrette, hein, on est d'accord. Arrivé au milieu du repas, j'ai toujours envie de vous éclater le crâne avec le tranchant de la coupe, là, vous voyez, pour vous faire... fermer votre gueule une bonne fois pour toutes... mais sinon... je vous aime.
Arthur Pendragon Le Tourment II, Livre II
C'est parce que je cherche le Graal que je suis roi. Et du coup que vous êtes reine. Si je cherchais pas le Graal, vous seriez encore en Carmélide en train de torcher le cul des vaches dans une des fermes de votre con de père !
Arthur Pendragon Le passage secret, Livre II
Mais je ne suis pas romain, merde !
Arthur Pendragon Le secret d'Arthur, Livre II
( parlant tout seul, ivre) On y voit comme à travers un pelle là-dedans... Hé lumières !!! Pff bande de fainéants... Ah ça, pour roupiller, vous êtes fortiche (s'esclaffe) Les chevaliers de la Table Ronde... CHEVALIERS DE MES DEUX !!! Chuis p... chuis pas roi, moi ? C'est p..., c'est pas moi le roi ?! (dégainant Excalibur) Et ça, c'est du nougat ??? Tout seul, je vais le chercher le Graal, moi, et la vie éternelle, c'est pour bibi !!! Et vous, vous irez vous gratter !!!
(à Demetra) Vous savez quelle est la différence entre la chèvre et vous ? (Demetra, énervée : Je ne sais pas, mais je sens que ça ne va pas me plaire.) La chèvre elle a couiné cinq minutes ; vous, vous râlez depuis trois heures.
Le seigneur Perceval ne se met jamais en situation dangereuse. Pour ça, il fait preuve d'une intelligence redoutable.
Mais vous êtes pas mort, espèce de connard ?
Oubliez ce que je viens de dire. Le Graal, c'est de la merde.
J'vais vous dire : même si le pays était à feu et à sang, il serait hors de question que j'rate un truc pareil !
Et si je vous dis que vous êtes deux glands, là, vous avez du péremptoire. C’est vous qui voyez.

Utilisation des données

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Utilisez les boutons pour donner votre accord ou refuser.